Le repos, c’est plaisant!

Par Médérick Phan, étudiant au baccalauréat en kinésiologie

Gestion Santé K5S

            Bon mercredi soir à tous et à toutes ! Comme promis la semaine dernière, aujourd’hui, nous abordons la récupération. Ça ne parait pas, mais c’est lors des jours plus tranquilles que les gains ont lieu ! Il faut voir la récupération comme un paramètre d’entraînement et non pas comme quelque chose de plate. En fait, lorsqu’on s’entraîne fort, on augmente notre fitness mais nous augmentons aussi notre fatigue. Lorsqu’on se repose, par exemple une semaine de tapper dans laquelle on diminue considérablement notre volume d’entraînement, oui le fitness tend à réduire, mais la fatigue aussi. De plus, le fitness ne réduit pas à la même vitesse que la fatigue (Friel, 2016). Donc, c’est un léger prix à payer pour une performance ou des gains optimisés !

 

            Petite parenthèse: un manque de récupération sur une longue période de temps peut mener au syndrome de surentraînement, soit une sensation de fatigue et une réduction de la performance sportive. Le surentraînement peut être le résultat de la perturbation des mécanismes de contrôle nerveux et hormonaux ainsi qu’un déséquilibre des nutriments (une alimentation inadéquate). De plus, le surentraînement peut produire plusieurs symptômes comme une fatigue chronique, un manque de sommeil, un manque d’appétit, une susceptibilité à l’infection et des troubles de l’humeur comme la dépression et l’anxiété. (Tomlinson, 2010) Mais Coach Med… Comment on en récupère? La réponse plate, mais réaliste, est du repos complet ou du moins une très grande diminution du volume d’entraînement.

 

            Pour bien récupérer et se distancer des blessures et du surentraînement, il existe plusieurs techniques. Premièrement, suite à nos entraînements (comme des entraînements intenses, vues la semaine dernière par exemple), il faut prioriser l’hydratation et une nutrition adéquate. En effet, il faut subvenir au volume de liquide perdu par la transpiration et refaire le plein d’énergie. Par exemple, on veut boire de l’eau (et des électrolytes) et consommer des glucides pour refaire le plein de glycogène (une réserve d’énergie). (Ranchordas, 2017) Il faut aussi favoriser un sommeil récupérateur puisqu’il semble jouer un rôle important chez l’athlète dans certains facteurs de performance et de récupération (Bonnar, 2018).  Une bonne méthode pour se détendre, favoriser un meilleur sommeil et abaisser notre anxiété est de méditer (Chen, 2018). Donc, pendant qu’on laisse la chance à notre corps de se reposer, on peut “entraîner” notre mental et maximiser notre récupération !  

 

Vous aimez nos articles ? Gestion Santé K5S  offre non seulement des entraînements en entreprise, mais aussi des formations afin d’offrir les bases d’un mode de vie sain et actif à ceux et celles qui veulent libérer leur plein potentiel !

 

Bonne semaine et bonne récupération !                                                                                                                              

Bibliographie:

Bonnar, D., Bartel, K., Kakoschke, N., & Lang, C. (2018). Sleep Interventions Designed to Improve Athletic Performance and Recovery: A Systematic Review of Current Approaches. Sports Medicine, 48(3), 683-703. doi:10.1007/s40279-017-0832-x

 

Chen, J. H., Tsai, P. H., Lin, Y. C., Chen, C. K., & Chen, C. Y. (2018). Mindfulness training enhances flow state and mental health among baseball players in Taiwan. Psychology research and behavior management, 12, 15–21. doi:10.2147/PRBM.S188734

 

Friel, J., (2016). Triathletes training bible; The worlds most comprehensive training guide, 4th ed. Velopress.

 

Ranchordas, M. K., Dawson, J. T., & Russell, M. (2017). Practical nutritional recovery strategies for elite soccer players when limited time separates repeated matches. Journal of the International Society of Sports Nutrition, 14, 35. doi:10.1186/s12970-017-0193-8

 

Tomlinson, A. (2010). overtraining. In A Dictionary of Sports Studies. : Oxford University Press,. Retrieved 13 Jun. 2019, from https://www-oxfordreference-com.proxy.bibliotheques.uqam.ca/view/10.1093/acref/9780199213818.001.0001/acref-9780199213818-e-839.

Heading

GUIDE GRATUIT

5 Exercices de gainage

pour la santé du bas du dos

Scroll to Top